Les cours/stages de maths à distance qui provoquent le déclic !

Cours et stages de maths à distance prépa HEC, ECS, ECE de Pragmathiques Prépa




Présentation des cours/stages en 5 minutes






Comment décrocher entre 15/20 et 20/20 aux concours quand tu n’as pas un don en maths ?



Voici un paradoxe français qui surprend !

Savais-tu que nous sommes le 2ème pays en nombre de médailles Fields (un prix souvent considéré comme l’équivalent du prix Nobel des mathématiques) ?


  • 12 médailles contre 13 pour les USA et 9 pour la Russie/URSS qui est 3ème
  • Le 1er pays au monde pour le nombre de médailles Fields par habitant !


Et pourtant, les enquêtes PISA, qui mesurent les performances des systèmes éducatifs en testant les lycéens de 15 ans, nous mettent toujours entre la 15ème et la 25ème place des pays de l’OCDE.


Pourquoi un tel écart de performances ? Pourquoi sommes-nous si forts pour créer une élite en mathématiques, mais beaucoup moins pour créer un niveau moyen performant ?

Plusieurs facteurs rentrent évidemment en jeu, mais l’un d’eux concerne plus particulièrement ton travail en mathématiques.



Pourquoi ce paradoxe éclaire ta future progression en maths ?

La plupart des méthodes de maths sont construites pour les étudiantes et les étudiants qui sont doués en maths, c’est-à-dire :


  • qui finissent toujours par trouver la solution en cherchant et sans aide
  • qui savent utiliser sans soucis le cours dans les exercices
  • pour qui tout est simple à comprendre du 1er coup



En revanche, ces méthodes ne conviennent pas quand on n’a pas de facilité naturelle en maths et génèrent :


  • des notes qui stagnent voire baissent
  • des blocages
  • la croyance au mythe du « il faut avoir la bosse des maths pour réussir. »



Tu es dans ce cas si :


  • tu bosses 3h un DM ou cherche les exercices d’une feuille de TD sans avoir la correction, puis, après tes 3h de travail, tu considères que tu es au même point qu’avant
  • tu regardes la correction d’une question et te décourages, car tu penses : « je ne l’aurais pas trouvée par moi-même »
  • en DST, tu n’arrives pas à utiliser le cours dans les exercices, alors que tu pensais le dominer.


Par conséquent, tu déprimes et te dis que tu ne progresseras pas, et que tu as peut-être atteint ton plafond.

En réalité, c’est ta méthode de travail qui est en cause, pas ton niveau en maths.



Bonne nouvelle :

Obtenir entre 15/20 et 20/20 aux concours en prépa HEC est accessible, y compris si tu n’as pas un don en maths.

Cependant, pour avoir le plus de chances d’y parvenir, je te conseille d’abandonner les méthodes destinées à celles et ceux qui sont déjà très forts en maths, et utiliser au contraire des méthodes pragmatiques qui sont spécifiques à ton profil.

Et c’est pourquoi, afin de proposer une offre différente de tout ce qui se fait actuellement, j’ai construit des stages de maths pour prépa HEC destinés à celles et ceux qui ne sont pas matheux, mais qui ont l’ambition de travailler dur pour décrocher plus de 15/20 aux concours.

En attendant, tu peux recevoir mes premiers conseils ici :



Recevoir mon e-book

Cours de maths prépa HEC, prépa ECS, prépa ECE et prépa ECT de Pragmathiques Prépa

s



Formules de stages à partir du 19 mars


Suite aux événements liés au Corona Virus, le format habituel des cours est modifié :



Plusieurs stages thématiques de 2 à 3 jours en visio conférence seront proposés à partir du 19 mars.



Il y aura de nouvelles sessions de cours chaque semaine jusqu’à nouvel ordre.


Déroulé des stages :

Tu as la correction détaillée en PDF

Tu m’envoies ce que tu rédiges par photo au fur et à mesure pour que je corrige en direct.

Je réponds à toutes tes questions



Des stages sont proposés pour :

  • 1ère années ECS
  • 1ère année ECE
  • 2ème et 3ème années ECS (stages de révisions de concours)
  • 2ème et 3ème années ECE (stages de révisions de concours)


Les horaires et les programmes des cours sont à la carte


Contacte-moi pour me dire ce que tu recherches et on fixera le créneau en fonction des disponibilités restantes.



Pourquoi les anciens recommandent Pragmathiques Prépa








Pour t'inscrire remplis le :

Formulaire d'inscription



Pour en savoir plus, tu peux :

Tu peux également :

  • Me téléphoner ou m'envoyer un SMS au 06 66 07 88 60
  • M'expliquer tes attentes sur gregory@pragmathiquesprepa.fr
  • Remplir la demande de rappel ci-dessous :







Les cours/stages online en version détaillée






Rachel et Joe, deux profils d’étudiants non matheux




Regardons deux exemples de profils qui progressent énormément pendant mes stages : Rachel qui est moyenne en maths, mais qui n’arrive pas à décoller, et Joe, qui lui, est en grosse difficulté (les prénoms ne sont pas inspirés par des anciens étudiants).



Quels problèmes rencontre Joe, l’étudiant qui a beaucoup de mal en maths ?


Tout d’abord, Joe n’arrive pas à suivre en cours. Il se sent largué. Son prof va trop vite pour lui, il écrit ce qu’il y a au tableau sans vraiment déchiffrer.

Et ça continue le soir, puisqu’il ne comprend toujours pas les exercices du professeur, même en les retravaillant chez lui.

En fait, il n’a pas encore trouvé de méthode qui lui convient : il ne sait pas comment retravailler son cours ni quels exercices reprendre pour comprendre les bases.

Et pour cause, Joe est plutôt littéraire. Les maths ont toujours été sa matière faible. Il déteste de plus en plus les maths. Il vise de belles notes en dissertations et en langues et veut limiter la casse en maths pour intégrer une Parisienne ou une top 5. Mais pour l’instant, ses notes en khôlles et en DST lui font penser qu’il en est loin…

Bref, il se sent distancé par sa classe, par ses amis et a peur que cela empire.

Ses déceptions risquent d'aboutir à des renoncements. Un blocage s’installe.

Maintenant, regardons :



Rachel, l’étudiante qui a un bon niveau, mais qui n’arrive pas à atteindre les notes excellentes

Pour Rachel, c’est différent de Joe. Tout d’abord, elle comprend le cours, les exercices de base. Ses khôlles se déroulent plutôt bien, elle obtient souvent 13/20 ou plus.

Mais en DST, c’est toujours la même chose : elle sait faire les questions simples, mais n’arrive pas à réussir les questions plus difficiles.

Et en plus, elle est frustrée car elle se retrouve toujours avec les mêmes notes.

Pourtant, elle travaille beaucoup les maths. En moyenne plus de deux heures par jour.

En fait, elle ne déteste pas cette matière, on peut même dire qu’elle aime les maths. En tout cas, c’est la matière qu’elle préfère travailler, mais elle sait qu’elle n’est pas une vraie matheuse.

Beaucoup de choses les opposent, mais…



Rachel et Joe ont 3 points communs dans leurs DST.
Tous Les deux :

1) perdent des points à cause de la rédaction. Ils ne savent pas comment l’améliorer, car ils n’ont pas de rédaction type pour chaque raisonnement, ou utilisation d’une formule/d’un théorème.

2) ont également l’impression de ne pas être assez rapides devant leur copie, de passer beaucoup de temps sur chaque question. Ils pensent qu’ils pourraient répondre à davantage de questions en étant plus rapides. Ils ont peur de perdre des points précieux aux concours à cause de cela.

3) stressent beaucoup en contrôle, ce qui génère des fautes de calcul (des « moins » qui deviennent des « plus », un terme oublié…), ou des questions qui auraient pu être mieux traitées (un raisonnement auquel ils auraient dû penser, par exemple).

D’ailleurs,

Cours et stages de maths à distance prépa HEC, ECS, ECE de Pragmathiques Prépa


Le stress les gêne aussi en dehors des DST

Joe est déprimé quand il voit la quantité de travail à fournir, les nouveaux chapitres qui s’accumulent de semaine en semaine avec les notations parfois rebutantes qui accompagnent tout cela.

Rachel, elle, a peur de ne pas fournir le travail suffisant pour réussir, que ce soit en termes d’heures de travail, mais surtout de sa façon de travailler. Et ce stress l’empêche de bien dormir.

Les maths font en fait partie d’un tout, car :



D’autres difficultés se manifestent dans leur travail quotidien

Joe ne sait pas :


  • comment s’organiser (combien d’heures consacrer aux maths et aux autres matières, par exemple)
  • sur quels exercices s’entraîner en priorité
  • quelle méthode adopter pour travailler les mathématiques.

Par exemple, sa copine qui est en maths sup lui dit qu’il faut chercher jusqu’à trouver la solution, mais en procédant de la sorte, il passe plusieurs heures à travailler sans se sentir progresser. Hier, il a travaillé les maths entre 20h et 22h30, mais a l’impression de ne rien avoir appris.

Rachel a un quotidien mieux construit, mais sent que ça ne suffit pas. Elle :

  • travaille beaucoup les maths pour enfin franchir ce palier (entre 2 heures et 3 heures par jour)
  • est débordée avec la quantité de connaissances à apprendre en ESH/géopolitique
  • passe plusieurs heures par semaine à ficher ses cours (et il faut l’apprendre après)
  • met souvent de côté la culture générale et les langues et les remplacent par des maths ou de l’ESH/géopolitique.


Aucun de ces problèmes n’est une fatalité ! Cependant :




Rachel et Joe veulent agir vite, car :




Rachel a peur de rester dans la même situation si elle ne change rien

Et c’est vrai : si elle n’arrive pas à faire les questions difficiles du chapitre « intégrales », comment y arriverait-elle sur celui des intégrales impropres ?

Elle aurait alors deux fois plus de travail à fournir pour progresser, et le temps en prépa HEC, c’est décisif.

Elle a peur de stagner et de ne pas décrocher plus de 15/20 aux concours, note qu’elle vise compte tenu de son implication dans son travail sur les mathématiques.



Cours et stages de maths à distance prépa HEC, ECS, ECE de Pragmathiques Prépa


Joe, de son côté, craint l’accumulation des chapitres

Il se dit que plus les notions vont s’accumuler, moins il aura de chances de suivre le cours ou de s’en sortir.

Et il a raison. Par exemple, si on ne domine pas la formule des probabilités totales, on ne peut pas s’en sortir dans les couples de variables aléatoires.

C’est le moment ou jamais.

C’est pourquoi Rachel et Joe réfléchissent au travail à fournir pendant les prochaines vacances pour inverser la tendance, mais :



Joe et Rachel ont fait de mauvais choix durant les dernières vacances



1ères vacances : Joe et Rachel ont voulu tout gérer sans aide

Il y a deux vacances de cela, Joe et Rachel ont essayé de revoir leurs maths par eux-mêmes, et se sont dit : « en reprenant tout à tête reposée, ça va le faire. »

Mais les choses n’étaient pas aussi simples que cela.

Quand ils ont repris leurs cours par eux-mêmes, Joe et Rachel :

  • n'ont toujours pas compris les raisonnements qui leur semblaient obscurs
  • n’ont pas amélioré leurs méthodes de travail

Bref, ils ont l’impression d’avoir pompé de l’air dans une roue trouée

Si tu ne changes rien dans ton travail, rien ne changera dans tes résultats.

C’est pourquoi les vacances suivantes, Joe et Rachel ont opté pour un stage de maths, mais :



Aux vacances suivantes, Joe et Rachel ont mal choisi leur stage



Joe a opté pour un stage dans un gros organisme qui fait des stages en prépa HEC, mais aussi dans d’autres filières.

Pourquoi ce stage, en apparence bon pour plusieurs élèves, ne l’était pour lui ?

  • Joe s’était retrouvé dans un stage où les exercices abordés étaient trop difficiles pour lui.
  • Comme ils étaient nombreux dans la classe, il n’avait pas pu poser toutes ses questions et donc comprendre les bases qui lui manquaient.
  • Il avait eu un prof agrégé qui donnait beaucoup de cours en Maths Sup et Maths Spé et qui avait l’air d’être fort en maths, mais Joe ne le comprenait pas quand il expliquait.
  • C’est comme s’il ne parlait pas pour lui, mais uniquement pour les bons.

Bref, Joe a finalement revécu ce qu’il vivait en classe.



Rachel a choisi deux stages (un par semaine), avec un groupe d’étudiants plus réduit que Joe. Ils étaient entre 8 et 10 élèves.

Le premier était en présentiel et le deuxième online.

Mais dans les deux cas, pour elle aussi, cela manquait de personnalisation.

  • Lorsque les exercices étaient compliqués pour elle, elle voulait insister sur ces points, mais ne le pouvait pas, car ils étaient trop nombreux en classe.
  • Par ailleurs, beaucoup d’exercices étaient trop simples. En fait, la classe était trop hétérogène en termes de niveau.

Au final, elle n’a pas eu le sentiment d’avoir fait un vrai bilan des chapitres abordés. Elle n’a pas non plus pris assez de recul pour parvenir à comprendre quelle formule utiliser ou pas quand elle lit une question. « Comment a-t-on l’idée d’utiliser l’inégalité des accroissements finis ici ? »

Ce n’est pas tout, Joe et Rachel étaient également déçus de ne pas avoir un prof spécialisé dans leur filière, car :



Leur prof non spécialisé en prépa HEC ne connaissait pas 4 choses :

1) les exercices classiques qui tombent souvent aux concours

2) les points sur lesquels les étudiants de prépa HEC rencontrent des difficultés

3) la rédaction attendue par les jurys aux concours

4) quels conseils donner pour mieux optimiser son quotidien de prépa : méthodes de travail pour chaque matière, répartition de son temps, gestion du stress face à sa copie…

Et en plus, une fois le stage fini… le stage était fini, alors que : sans suivi, moins de progrès

En effet, en reprenant leurs exercices quelques semaines après le stage, Rachel et Joe n’ont pas compris des passages qu’ils pensaient pourtant avoir cernés… Mais ils ne pouvaient plus poser leurs questions.

Voilà pourquoi :


Après leur stage, Joe et Rachel ont retrouvé les mêmes problèmes

Qu’ils soient mathématiques ou extra-académiques :


  • Joe ne sait toujours pas quels exercices choisir pour progresser.
  • Rachel n’a pas réussi à améliorer sa façon de travailler les maths ou les matières littéraires. Elle répartit toujours aussi mal son temps et délaisse les langues.
  • Tous les deux ont encore beaucoup de mal à gérer leur stress puisqu’ils n’ont pas reçu de conseils utiles à appliquer.
  • Tous les deux ont toujours les mêmes difficultés à comprendre les mathématiques



En prépa HEC, qui n’avance pas, recule

En résumé, Joe et Rachel ont l’impression d’avoir perdu une semaine de travail et, ce qui est pire, de ne pas avoir profité de cette semaine pour combler leurs failles avant le retour en classe.

Joe et Rachel pourraient alors se demander si faire un autre stage leur serait utile.

En fait oui, car la raison de leur erreur était que…



Cours et stages de maths à distance prépa HEC, ECS, ECE de Pragmathiques Prépa


Joe et Rachel auraient dû choisir un stage spécialisé pour les non-matheux.

Tous deux avaient besoin d’un prof ou d’une prof qui était capable de fournir un stage spécifiquement dédié à leur profil… ce qu’ils n’ont pas eu.

En réalité, le souci ne venait pas d’eux. Il venait uniquement du stage choisi. Bien que ce stage puisse être utile pour d’autres étudiants et étudiantes, il ne correspondait tout simplement pas à leur profil.

Bref, ni le stage ni eux n’étaient en cause. C’était juste une mauvaise rencontre.

Revenons maintenant à toi.



Te reconnais-tu en Joe ou en Rachel ?




Si l’histoire de Joe et/ou celle de Rachel te rappelle un peu la tienne, c’est que tu es dans la situation où tu adoptes actuellement des méthodes qui ne sont pas optimales pour toi, et qui donc ne te permettent pas de progresser et de viser les notes les plus hautes en maths.

La véritable question est donc :



Quels sont les 5 signes pour repérer un stage que tu devrais éviter ?

1) Les stages qui proposent une pédagogie adaptée aux scientifiques, avec des profs qui sont habitués à n’enseigner qu’à des matheux (ou qui ne s’intéresse qu’à eux dans leurs classes).

2) Les stages avec des professeurs qui ne sont pas spécialistes de la prépa HEC.

3) Les stages en présentiel ou online aux effectifs trop nombreux (au-dessus de 6) et dont les niveaux des élèves sont peu homogènes, et où tu ne pourrais donc pas aborder tes failles spécifiques.

4) Les stages sans suivi, car il y a de grandes chances que tu aies besoin d’une deuxième vision pour dominer un raisonnement. Tu dois effectivement pouvoir continuer de poser tes questions après le stage.

5) Les stages où on ne fait que des exercices de maths sans aborder la stratégie du travail quotidien en prépa HEC : car réussir en prépa HEC, ce n’est pas que de l’académique.



En revanche, tu as besoin d’un stage qui…

… est conçu pour les non matheux, avec une méthode d’enseignement adaptée qui permet de te débloquer.

cible tes failles en mathématiques pour mieux les corriger et te permet de continuer de progresser après le stage grâce à un suivi.

… est spécialisé sur ce qui fait gagner des points aux concours en prépa HEC : raisonnements classiques, rédaction.

… te motive et te transforme pour créer une dynamique de travail qui va bien au-delà des maths.



Pragmathiques Prépa présente :

Les stages de maths pour prépa HEC par visio conférence






Comment se déroule un stage de maths ? Les 6 déclics




1) Tu comprends enfin les raisonnements et les méthodes sur lesquelles tu bloquais

Mes élèves me disent toujours : « avec toi, je comprends. C’est plus clair quand c’est toi qui expliques. »

Je considère qu’enseigner les mathématiques est un métier qui va bien au-delà du bon niveau en maths (qui lui, est juste un prérequis).

En effet, un top prof est également excellent dans la transmission. En savoir plus, voir la page : un stage de maths avec Grégory, c’est comment ?




2) Tu apprends les raisonnements classiques et les sujets types qui tombent aux concours

Les sujets de maths en prépa HEC, même en maths parisiennes sont très classiques.

C’est pourquoi j’ai analysé les sujets de maths des 30 dernières années (que ce soit en ECS ou en ECE) et j’ai choisi pour chaque chapitre les exercices les plus utiles à la fois pour améliorer tes capacités de raisonnement, mais aussi parce qu’ils tombent régulièrement aux concours.




3) Tu progresses avec des élèves qui ont le même objectif de progression que toi

Une des spécificités de Pragmathiques Prépa est que les stages sont organisés avec des groupes d’objectif :

  • les étudiants et les étudiantes en difficulté (les « Joe ») sont dans les groupes « monter en puissance »
  • celles et ceux qui ont un niveau moyen, mais qui veulent viser l’excellence (les « Rachel ») sont dans les groupes « from good to great » .

En savoir plus, voir la page : Les groupes d’objectif à Pragmathiques Prépa




4) Tu combles toutes tes failles pendant le stage et bénéficies d’un suivi après

Mon objectif est de créer le maximum d’interactions pendant le stage.

C’est pourquoi dans mes stages en visio-conférence, les effectifs des groupes sont de 4 maximum.

Grâce à cela, tu peux donc poser toutes tes questions sans ralentir le rythme du cours.

En résumé, même après le stage, le stage continue !

En plus, tu as des exercices à faire après le stage pour t’assurer que toutes les notions soient parfaitement digérées.

D’ailleurs, si tu as des questions sur un des points abordés pendant le stage ou concernant les autres exercices à faire après le stage, tu peux me contacter par SMS ou Messenger jusqu’aux concours.

Aucun autre stage de maths ne propose un tel suivi !




5) Tu gagnes les 3 à 5 points de rédaction aux concours

Pour chaque correction d’exercice, tu as une correction détaillée dans les livrets de mathématiques de Pragmathiques Prépa.

En savoir plus, voir la page : Les livrets de maths de Pragmathiques Prépa



Pour regarder un extrait des livrets clique sur la photo ci-dessous :

.

s




6) Tu améliores tes méthodes de travail, ton organisation et la gestion de ton stress

Réussir en prépa HEC ne relève pas que de l’académique.

C’est pourquoi avant chaque stage j’échange avec toi sous la forme d’un coaching individuel par téléphone d’une trentaine de minutes.

Nous faisons tous les deux le point sur ton travail au quotidien, ton organisation et ce qui te génère du stress.

Je te donne alors des conseils pour t’améliorer sur chacun de ces points. En savoir plus, voir la page : Le coaching à Pragmathiques Prépa



Comment j’ai transformé mes cours de maths pour prépa HEC
en cours par visio-conférence



Savais-tu que les dirigeants des entreprises de la tech de la Silicon Valley mettent leurs enfants dans des écoles sans ordinateur ?

Et pour cause, ils savent mieux que quiconque que lorsque l’on évite au maximum les outils numériques, on apprend mieux, on prend plus de recul et on digère mieux les notions les plus ardues.



Cependant, soyons pragmatiques : aujourd'hui, les cours par webcam sont la seule façon d’assurer un suivi.

Raison de plus pour les rendre le plus efficace possible !

Je réussis à donner des cours par webcam efficaces car je les ai construits avec une approche différente : je ne m’adapte pas aux meilleurs outils technologiques existants, mais utilise les outils qui s’adaptent le mieux à ma façon d’enseigner.

Car l’enjeu est important, aussi bien pour les carrés/cubes que pour les bizuths.



Les carrés et les cubes voient leur préparation bouleversée

Si tu es en année de concours, tu finis en ce moment le programme avec ton établissement à travers des cours à distance. Ton année de prépa est d’ailleurs allongée par un report des concours quasi certain.

En réalité, c’est l’occasion rêvée pour toi de reprendre les points mal assimilés et les dominer avant le sprint final des révisions (que ce soit en maths ou dans les autres matières)



Pour les bizuths l’enjeu est encore plus essentiel

Pourquoi je considère que les concours 2021 seront davantage impactés par ces circonstances que les concours 2020 ?

Si tu es en 1ère année, tu apprends plusieurs notions nouvelles. Des notions techniques et souvent structurantes pour la compréhension du programme de 2ème année. Mais cette année tu le feras pendant plusieurs mois à travers des cours en ligne par classe de 40 ou plus…

Tu risques d’avoir donc davantage de difficultés à assimiler un programme déjà très ambitieux. Et comme c’est un concours, les écarts de niveaux créés pendant les prochains mois vaudront très cher dans les classements

D’autant plus que l’écrit sera le seul maitre cette année. Chaque quart de point peut offrir l’admission. Il ne faut rien laisser passer.



C’est pourquoi j’ai décidé d’adapter mes cours pour répondre à ces enjeux

Cependant…


Beaucoup de cours en ligne sont peu efficaces :

  • La tablette numérique, fréquemment utilisée, ne met pas les élèves dans les conditions des concours : les maths se font sur du papier le jour J.
  • Ils ont également plus de mal à oser avancer sur une tablette. Or, un des enjeux en maths en prépa HEC est d’avancer sans savoir si on a la bonne méthode.
  • Ils ont tendance à moins rédiger leurs réponses (or, c’est un critère de notation aux concours)
  • Les cours avec plus de 4 personnes sont encore plus difficiles à organiser et à individualiser quand on est en ligne.
  • Quand le nombre d’étudiants est trop grand, le cours avance beaucoup plus lentement.
  • Et les interactions sont très faibles entre les élèves et entre les élèves et leurs profs


Mais ces soucis viennent en réalité d’un péché originel :

La plupart des méthodes sont créées à partir de la solution technologique proposée et non à partir de la pédagogie du professeur qui fait le cours. Bref, ces profs s’adaptent à la technologie alors que cela devrait être l’inverse.

D’ailleurs, la plupart des discours autour de ces cours mettent surtout en avant l’outil informatique utilisé.


J’ai beau être un « portable-addict », j’ai décidé de prendre un contre-pied pédagogique :


J’ai construit mes stages en ligne en cherchant à conserver au maximum les avantages des cours en présentiel.

Ainsi :


  • Tu fais tes exercices sur papier et m’envoies par Whatsapp ou Telegram la photo de ta feuille. J’analyse alors avec toi la rédaction et tes (éventuels) mauvais choix de raisonnement ou tes erreurs de calculs.
  • J’ai abaissé mon nombre d’étudiants maximum par groupe de 6 à 4 pour conserver le maximum d’interactions avec moi et surtout entre les élèves du groupe.
  • Tu vois ce que j’écris grâce à une seconde webcam dirigée sur ma feuille.

Et donc :

Tu vis l’émulation d’un cours vivant et dynamique.

Tu progresses davantage que tes concurrents qui n’ont pas suivi de tels cours.



De fortes progressions pour « les Rachel » et « les Joe »






Vaincre ses blocages




Profil littéraire : de 4,2/20 en maths à admise à HEC






De 1,2/20 en maths en DST à 18/20 aux concours

Cours et stages de maths à distance en prépa HEC online par webcam

s




De 3/20 en maths en DST à 15,8/20 à l'écrit et 16/20 à l'oral

Cours et stages de maths à distance en prépa HEC online par webcam

s







Viser l'excellence



Double 20/20 en maths à l'écrit à HEC






Comprendre les subtilités en maths pour intégrer l’ESSEC avec 19/20 en maths

Cours et stages de maths à distance en prépa HEC online par webcam

s



Monter en puissance et gagner du temps pour réussir les sujets des Parisiennes

Cours et stages de maths à distance en prépa HEC online par webcam

s





Grégory c’est qui ?






J’assure l’intégralité des stages de maths de Pragmathiques Prépa

Ancien étudiant de prépa HEC ayant obtenu 19,2/20 de moyenne en maths aux concours, je suis professeur de maths depuis 15 ans et préparateur d’entretiens depuis 10 ans.

La prépa HEC fait partie de la moitié de ma vie : je l’ai vécue de plusieurs manières différentes : en tant qu’étudiant de prépa, étudiant en école de commerce, professeur particulier, cours par webcam, professeur principal en classes préparatoires, directeur d’une entreprise de cours à domicile spécialisé en prépa HEC, puis à travers les concours vécus aux côtés de mes élèves depuis que j’ai créé Pragmathiques Prépa il y a 7 ans.

C’est pourquoi je comprends mieux que quiconque ce que tu ressens dans ce parcours du combattant.

Et, par-dessus tout, je connais les raccourcis. C’est-à-dire, les pièges à éviter, les stratégies et les méthodes qui ont le plus aidé mes anciens étudiants et anciennes étudiantes.

Mon rôle est de les partager avec toi pour te donner davantage de chances de succès.



Comment les stages changent le cours de l’histoire de ta prépa HEC ?






Tu domines tous les chapitres

Grâce au stage et au livret que tu reçois, tu maitrises enfin les raisonnements, les astuces et les ruses essentielles du chapitre vu en stage.

D’ailleurs, plusieurs stages en visio conférence sont organisés pour suivre tout le reste du programme de 1ère année et pour réviser tout le programme de 2ème année...

En plus, tu as également travaillé des sujets classiques à dominer en vue des concours.

C’est pourquoi tu te sens désormais plus à l’aise et peux alors enclencher un nouveau cycle de progression. D’ailleurs…



… Tu fais des progrès en mathématiques qui améliorent ton travail personnel

Tu ne stagnes plus chez toi face à tes exercices.

Tes 10 à 15 heures de travail personnel en mathématiques sont donc bien plus efficaces qu’avant.

Par conséquent, tu as le temps de t’entrainer sur davantage de sujets d’annales.

Les progrès sont donc exponentiels. Ce qui s’ajoute au fait que…



… Ton organisation s’améliore

Grâce au planning que l’on a construit, tu optimises beaucoup mieux ton temps, ce qui a deux avantages :

1) Tu es beaucoup moins fatigué(e), donc plus concentré(e) quand tu travailles.

2) Tu ne négliges plus les autres matières (comme les langues).

Et grâce à cela…



… Tu gagnes en ambition et estime de toi

En khôlle ou en classe, le ou la prof sent que tu progresses, ce qui te donne confiance.

Tes amis s’aperçoivent également que tu travailles mieux.

En plus, comme tu sens que tu progresses, tu as davantage de motivation pour travailler plus longtemps et avec plus d’intensité.

Bref, tu finis par viser (et obtenir) des écoles qui te semblaient inaccessibles avant.



Alors que sans avoir agi, tu resterais sur la même dynamique négative

Tes lacunes augmenteraient, car les chapitres s’enchainent et sont de plus en plus liés entre eux.

Tu aurais le sentiment qu’il n’est pas possible de progresser.

C’est pourquoi, plus tu tarderas, plus les progrès seront difficiles à accomplir.

Si tu ne changes rien, rien ne va changer.

Formules de stages à partir du 19 mars


Suite aux événements liés au Corona Virus, le format habituel des cours est modifié :



Plusieurs stages thématiques de 2 à 3 jours en visio conférence seront proposés à partir du 19 mars.



Il y aura de nouvelles sessions de cours chaque semaine jusqu’à nouvel ordre.


Déroulé des stages :

Tu as la correction détaillée en PDF

Tu m’envoies ce que tu rédiges par photo au fur et à mesure pour que je corrige en direct.

Je réponds à toutes tes questions



Des stages sont proposés pour :

  • 1ère années ECS
  • 1ère année ECE
  • 2ème et 3ème années ECS (stages de révisions de concours)
  • 2ème et 3ème années ECE (stages de révisions de concours)


Les horaires et les programmes des cours sont à la carte


Ce sont plusieurs stages de 2 ou 3 jours sur un thème.

Par exemple : « probabilités discrètes », « Scilab », « intégrales impropres et séries », « algèbre linéaire », « algèbre bilinéaire »…


Un stage c’est :

  • 3 fois 3h (ou 2 fois 3h selon les thèmes) de cours par visio conférence.
  • La correction de l’exercice avec la rédaction attendue par les jurys envoyée en PDF
  • Un coaching individuel de 30-45 min pour t’aider à t’organiser pendant cette période et à te fixer un planning.
  • Un sujet à faire après le stage pour valider l’acquisition de tes connaissances
  • La possibilité de m’envoyer tes questions sur les exercices du livret les semaines qui suivent pour qu’aucune zone d’ombre ne subsiste.

Tarifs :
Stages en format 3 fois 3h : 695 €
Stages en format 2 fois 3h : 495 €

Contacte-moi pour me dire ce que tu recherches et on fixera le créneau en fonction des disponibilités restantes.




Pour t'inscrire remplis le :

Formulaire d'inscription



Pour en savoir plus, tu peux :

Lire la présentation détaillée des stages : Doc PDF : stages en visio-conférence



Tu peux également :

Me téléphoner ou m'envoyer un SMS au 06 66 07 88 60
M'expliquer tes attentes sur gregory@pragmathiquesprepa.fr
Remplir la demande de rappel ci-dessous :